Top 5 des défaites de la France en sport

Avant de commencer ce top 5 qui vous fera mal à l’orgueil et à l’amour du maillot je précise que ceci est totalement subjectif et que d’autres mentions auraient pu être soulignées. D’ailleurs si vous avez des idées, partagez-les en commentaires (ou pas vu qu’on parle de défaites).
On l’a vu sur cette finale, comme on a vu en demi-finale d’ailleurs, la meilleure équipe ne gagne pas forcément (hein les Allemands ^^). Cette année n’était pas celle des « Bêtes noires », l’Italie face à l’Allemagne, l’Allemagne face à la France puis la France face au Portugal.
Voici mon florilège des défaites les plus cruelles des équipes de France qui se sont déroulés depuis 2000.

Mentions honorables :

  • Défaite de la France face à la Grèce en 2004 en quart à l’Euro de Football et 2005 en demie de l’EuroBasket
  • Défaite de la France en Coupe Davis face à la Serbie en 2010 et face à la Suisse en 2014

5. France –Espagne (75-80, a.p) (Coupe d’Europe de Basket 2015)

La France participe à son Euro à domicile après les problèmes rencontrés pour l’organisation de la compétition en Ukraine. Elle défend donc son titre acquis en 2013 à domicile. L’année d’avant, une équipe remaniée sans Tony Parker avait sorti l’Espagne, en Espagne, pour le quart de finale du Mondial. Ce match a marqué toute la génération espagnole qui était favorite pour le titre avec les USA.

Un an plus tard, France et Espagne se rencontre en demi-finale. La France est invaincue et possède son équipe type alors que l’Espagne, elle, a déjà perdu deux matches de poule contre la Serbie et l’Italie et parait en dessous de son niveau habituel.

La France contrôle le match pendant 35 minutes puis s’effondre en fin de match ainsi qu’en prolongations sous les coups de Pau Gasol, auteur d’un match monstrueux à 40pts, et 11 rebonds. Cette défaite laisse un goût amer car en plus de briser le rêve d’une victoire à domicile, elle empêche également la France d’obtenir une qualification directe pour les JO de Rio.

4. France – Portugal (0-1, a.p) (Coupe d’Europe de Foot 2016)

Même si c’est tout récent, cette défaite est cruelle. La France fait, lors de l’Euro de foot à domicile, un parcours plus qu’honorable et finit par sortir l’Allemagne en demi-finale. Elle affronte donc le Portugal de Cristiano Ronaldo. Le Portugal a lui été moins glorieux avec 5 match nuls dans le temps réglementaires et une victoire dans le jeu pour se hisser à la finale. Pour cette finale, la France domine le match mais peine à la finition comme inhibée par l’enjeu politique et sportif de cette victoire. Le Portugal, privé depuis la vingtième minute de CR7, se contente de défendre.
La suite appartient à l’Histoire avec le poteau de Gignac dans les arrêts de jeu et cette frappe venue d’ailleurs d’Eder en prolongations. La victoire finale revient au Portugal, sa première dans un tournoi majeur.

3. Allemagne-France (32-31 a.p) (Coupe de monde de Hand 2007)

La France arrive au Mondial 2007 en Allemagne en étant championne d’Europe l’année précédente et avec l’objectif de se qualifier directement pour les JO. Elle fait un parcours moyen à travers le premier tour et le tour principal mais arrive quand même en quart de finale dans un tableau relevé.
L’équipe est composée de nombreux talents et possède déjà l’ossature qui raflera tout sur son passage les années suivantes : Omeyer, Karabatic, Dinart, Fernandez, Abalo, Guigou, les frères Gilles, Girault et Narcisse avec à la tête de l’équipe Claude Onesta.

La France sort la Croatie en quart de finale et affronte l’Allemagne pour la demie-finale. Pour son quart de finale, l’Allemagne a sortie l’Espagne après un match controversé à cause de l’arbitrage. Ce duo d’arbitres sera le même pour la demi-finale face à la France.
La demie-finale est tendue et finit à 21-21. A la fin de la première prolongation, il y a 27-27. En seconde prolongation, l’Allemagne prend l’avantage 32-31 à une minute de la fin sur pénalty. En supériorité numérique, la France perd la balle avec 40 secondes à jouer puis fait faute au milieu du terrain avec 30 secondes à jouer. Elle tente alors une pression tout-terrain pour intercepter la balle et égaliser. S’ensuit une perte de balle allemande puis récupération de Guigou qui tente un tir en déséquilibre à 10m des buts. Il le marque, avec 20 secondes à jouer, on se dit alors que le match va se terminer aux tirs au but. Cependant, coup de théâtre les arbitres refusent de laisser l’avantage et reviennent à la faute sur Guigou, une des pires décisions arbitrales jamais prises en Handball. La France perd ce match. L’Allemagne va gagner son Mondial et cela s’est ressenti tout au long de la compétition. La France finira 4e de ce mondial.

2. NZ – France (8-7) (Coupe de monde de rugby 2011)

Lors de ce mondial de rugby en Nouvelle-Zélande, la France fait un parcours plus que poussif. Elle est à la limite du désastre en poule avec deux victoires contre le Japon et le Canada mais aussi deux défaites face au Tonga et à la Nouvelle-Zélande. Si le Canada n’avait pas créé la surprise en bâtant les Tonga en poule, la France ne serait même pas passée en quart de finale.
La France passe donc en quarts de finale et y affronte l’Angleterre, son pire ennemi qu’elle bat 19 à 12 à la surprise générale. Elle affronte ensuite le pays de Galles en demi finale et cette rencontre est marquée par l’expulsion sévère très tôt dans le match du joueur Galois, Warburton. La France passe tout près de l’élimination après l’essai non transformé des Galois à la 59e minute et finit par s’imposer poussivement 9 à 8.

La France joue donc la finale du mondial face aux Néo-Zélandais en Nouvelle-Zélande. Elle a déjà dans ce tournoi affronté cette équipe en poule où elle avait perdu 37-17. Lors de cette finale poussive, la Nouvelle Zélande prend la tête 5-0 avant la mi-temps. Elle enchaîne avec une pénalité à la 46e , ce qui lui permet de prendre 8 points d’avance.

Le retour de la France s’amorce avec un essai de son capitaine Dusautoir transformé par François Trinh-Duc à la 49e minute. Le momentum passe du côté français qui pousse lors des 30 dernières minutes afin d’obtenir une pénalité de la part de l’arbitre Craig Joubert. Malgré de nombreuses fautes au sol du côté néo-zélandais dans les dernières minutes, la France n’obtient pas de pénalité et finit par perdre 8 à 7. L’arbitrage est montré du doigt face à une nation qui ne pouvait pas perdre son mondial à domicile.

1. France – Italie (1-1, 3-5 t.a.b) (Coupe de monde de foot 2006)

Enfin pour finir, la coupe du Monde 2006 en Allemagne. La France fait un parcours bien pourri en poule comme une constante classique ces dernières années. Au point de se retrouver face à l’Espagne dès les huitièmes de finale. Elle fait là un match parfait et sort l’Espagne pourtant favorite en gagnant 3-1. En quart de finale, elle affronte le Brésil et la France domine grâce à un festival de Zidane. Intenable, c’est lui qui tire le coup franc qui permet à Thierry Henry de marquer le but de la victoire 1-0.

En demi-finale, la France sort le Portugal non sans mal 1-0 sur un pénalty. Malgré les critiques sur le sélectionneur, la France va donc jouer une finale de Coupe du Monde face à l’Italie. La France ouvre le score sur pénalty généreux grâce à une sublime panenka de Zidane puis l’Italie égalise via Materazzi sur corner.

S’ensuit un match serré où la France prend peu à peu l’avantage sur l’Italie. On arrive aux prolongations où la France domine. Deux occasions nettes à la 98e et à la 103e avec une frappe de Ribery et surtout la tête de Zidane qui est sortie par Buffon. Puis coup de théâtre, l’arbitre sort le carton rouge pour un coup de tête de Zidane sur Meterazzi. Les prolongations se terminent et on va aux tirs aux buts remportés 5 à 3 par l’Italie à cause d’un pénalty tiré sur la barre par Trézéguet alors que Buffon était battu.

C’est la fin d’une génération avec le départ à la retraite de Zidane et c’est certainement une des défaites les plus marquantes du football français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *